top of page
  • IAD business School

Réflexion pédagogique : « Se projeter, avoir un objectif »

Dernière mise à jour : 26 déc. 2022


La plupart des études sociologiques depuis ces dix dernières années montrent le fossé qui s’est creusé entre les parents et leurs enfants adolescents ou jeunes adultes. Plusieurs observations psycho-sociologiques ont tenté d’expliquer ce phénomène. Pour certain ce n’est qu’une question intergénérationnelle avec l’émergence du concept de génération ‘’Y’’, ‘’Z’’, ‘’Mutant’’. Pour d’autres ce phénomène n’existe pas et est l’invention des professionnels du marketing.


Mais pour la Thora comme c’est indiqué dans Kohelet ‘’rien de nouveau sous le soleil’’. En effet beaucoup de commentaires de Rabbanim nous expliquent comment appréhender ces problématiques. Cependant, au- delà des conseils précieux de nos Maîtres, beaucoup de parents, d’éducateurs constatent qu’il y a parfois une incompréhension qui s’installe et qui perdure. Dans la plupart des cas la communication reste encore possible et bienveillante mais parfois elle devient difficile voire impossible.


Alors comment expliquer ce malaise?

Beaucoup d'adolescents et de jeunes adultes aujourd’hui ont du mal à se projeter, à avoir un objectif à plus ou moins long terme. Ils vivent uniquement dans le présent, dans ce que peut leur apporter à l’instant T une situation, une opportunité afin d’obtenir un résultat immédiat.

Quand vous mettez votre ‘’Je’’ en avant, quand la seule chose qui compte est la satisfaction de vos désirs et de vos envies, cela crée un rapport avec les autres extrêmement violent. L’autre devient un objet.

Ne parlons pas des nouvelles technologies du numérique et du digital avec l’avènement des smartphones, tablettes et autres gadgets tel que les réseaux sociaux Facebook, Instagram ou encore TikTok et compagnie qui ont cristallisé ces nouveaux phénomènes.

Le jeune se renferme, devient parfois addict aux technologies. Il y a quelques années, lors d’un cours en amphithéâtre à l’université, j’avais lancé un défi à mes étudiants de 3 ème année qui consistait à éteindre son portable et de ne plus l’utiliser pendant une semaine en me le confiant.


Qu’avais dit ! quel sacrilège avais-je prononcé. Bien sûr aucun de la centaine d’étudiants présents ce jour n’avaient osé relever le défi. Autant leur amputé la main…

Le problème aujourd’hui n’est plus Internet mais les moyens et les supports qui permettent de s’y connecter et nous en sommes qu’au début de l’histoire car des technologies de plus en plus intrusives commencent à voir le jour comme la réalité virtuelle et augmentée ou encore le métavers, sorte de doublure numérique du monde physique, accessible via Internet où il devrait nous permettre de démultiplier les interactions humaines, en nous libérant des contraintes physiques, par le biais d’Internet ?

bref, tout un programme ..


La lanceuse d’alerte Frances Haugen, une ancienne employée de Facebook, a accusé le groupe américain de pousser les adolescents à utiliser toujours plus ses plates-formes, au risque de provoquer une addiction .


#Annéescolaire #Pédagogie #reflexion #étudiants

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page